Vous avez dit "Green" ...?!

A l'heure où les instituts de beauté prônent de plus en plus les cosmétiques sains et naturels, que ce soit par conviction ou phénomène de mode, il n'est malheureusement pas rare de trouver des incohérences entre discours markéting et analyse profonde des formules.

Gare aux pièges ! …, le marketing frappe encore, et celui ou celle mal informé, se fera duper par les airs innocents et angélique du "greenwashing"


Green quoi...???

Qui maîtrise parfaitement les pièges du Greenwhasing?

Aujourd’hui on tend de plus en plus à raisonner de façon à limiter les impacts sur l’environnement et sur notre santé.

Les consommateurs sont soucieux de la qualité de leurs produits et se fient aux beaux discours prometteurs des laboratoires.

Mais pas que eux , nous aussi professionnels, nous tombons souvent dans leur piège!


Le domaine de la cosmétique connait une grande évolution dans les compositions des produits. Des soins visages en passant par les produits corps, même le maquillage sans oublier les huiles de massage. De plus en plus de mentions et labels fleurissent sur les packagings...

Parlons -en du packaging.


Lui qui est pensé et conçu pour attirer le client...

Tout est prévu pour appâter le consommateur !

Illustrations très green, vocabulaire judicieusement choisi, plantes mises en avant, des noms à connotation verdoyante, tout pour nous faire penser que le fabriquant à conçu sa crème dans un potager mais… attention au pot-aux-roses !



Il faut prendre du recul et prendre le temps de s’informer... du cahier des charges du label, ainsi que de sa charte de valeurs éthiques...étudier la provenance des matières premières et les procès de fabrication...

Donc le label... est ce le seul repère auquel se fier pour garantir un produit sain??

La réponse est non !

Un label ne garanti pas une composition parfaitement "clean".


Beaucoup de produits naturels, ne comportent pas de label mais pour autant sont plus "propres" et sûrs...

Ce qui est essentiel, c'est de comprendre ce qui se cache vraiment derrière une façade illustrée de vert...Qu'en est-il de la composition ? quel est le pourcentage d’ingrédients issus de l’agriculture biologique dans le produit ? 10% ...est ce suffisant ? comparé à un produit d'un petit labo modeste ,non labellisé par faute de moyens, mais 100% naturel et artisanal.

Avez-vous vérifié la teneur en ingrédients d’origine naturelle sur la totalité du produit fini ? Parfois, des labels promettant un produit « propre » cachent en vérité qu’un faible pourcentage

d’ingrédients biologiques et d’ingrédients issus du végétal.

Et le reste du produit alors ? et bien très loin d'être green…


La solution?... Et bien vérifier la formulation, les composants.....

Quantité et qualité !


Vouloir s'afficher institut de beauté BIO/NATUREL, c’est avant tout maîtriser les compositions.

Savoir repérer les substances nocives, douteuses et dangereuses et ne plus se faire berner par les commerciaux qui nous vantent et promettent monts et merveilles...

Les clients de nos jours s’informent, et savent avec exactitude ce qu’ils veulent se mettre sur la peau, mais connaissent aussi l’impact des ingrédients du produits (par exemple un shampoing ou un gel douche) sur l’environnement lorsqu’il s’échappera dans les eaux usées de sa baignoire.


Choisir des marques de cosmétiques naturels avec lesquelles on veut travailler en confiance demande donc une étude précise de l'éthique, des valeurs, des formulations...

Conseiller de tels cosmétiques demandent également des connaissances afin de créer une relation de confiance à votre tour avec votre clientèle « green » !


Par où commencer ?

Dans les deux cas, il vous faut donc apprendre à lire et expliquer, argumenter la liste INCI du produit. C’est ainsi que vous saurez distinguer le greenwashing du véritable univers des cosmétiques naturels.

Le greenwashing étant LE concept tendance du marketing actuel dont l’objectif est de faire penser que le produit est naturel sans l’être !

Concept utilisé malheureusement dans tous les domaines de vente aujourd’hui!

Esquiver ce concept mesquin, c’est apprendre avant tout à comprendre ce qu’il y a dans les produits que l’on conseille, que l'on propose ,que l'on utilise au quotidien.


Car oui la première personne concernée, c'est vous!

En tant qu'esthéticienne, vous les utilisez chaque jour et à répétition !

Donc prenez soin d'être vigilante et prenez du recul.

On le sait bien... l'apparence ne fait pas tout...

Il en est de même pour les cosmétiques !


Jennifer GRIMALT

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout