Nos clientes face au cancer : leurs besoins spécifiques

Mis à jour : avr. 12

En institut prendre soin de la peau est un art.


Un art de rendre belle

Un art de corriger les petits minois en détresse

Un art de sulimer les femmes

Un art de leur redonner confiance en elle

Un art d'apaiser relaxer chouchouter coucouner ... toutes les peaux.


Et...

Depuis quelques temps, on s'intéresse d'autant plus à l'art de protéger et soulager la peau de nos clientes qui nous ont annoncées un jour, qu'elles allaient traverser une période difficile et si intime à la fois : le cancer.



Une nouvelle mission de l'esthéticienne voit le jour en institut.


Rien à voir avec une socio-esthéticienne… irremplaçable dans le milieu médical mais pourtant « l’esthéticienne de ville », se voit de plus en plus confrontée aux questions de ses clientes concernées.

Il faut reconnaître qu'elles s'informent de plus en plus sur les cosmétiques qu'elles pourraient appliquer sur leur peau, avec une condition bien définie : sans danger.

Des cosmétiques sûrs et sains…Sans substances controversées, sans toxicité.

Des matières nobles et naturelles, comme du beurre de karité, des huiles végétales et eaux florales...

Soit, des cosmétiques aux listes INCI "propres".


Certains traitements, malheureusement, favorisent un dessèchement sévère de la peau, une hypersensibilité cutanée (visage, corps, mains, pieds, cuir chevelu), mais aussi des douleurs au niveau des ongles qui se dédoublent, cassent, font mal...Conséquence d'un ralentissement de la division cellulaire.

Une multitude d’effets secondaires sur la peau, le corps, les phanères, se fait bien souvent ressentir.


Face à une cliente sous chimiothérapie/radiothérapie, savoir la rassurer sur le choix du produit est plus que nécessaire !

Par la maîtrise de sa composition exacte.

On fuira les dérivés pétrochimiques, les substances nocives et perturbateurs endocriniens…Mais un grand OUI, pour les ingrédients naturels... oui mais, à des concentrations significatives et non du domaine du greenwashing !

D'où l'importance de savoir repérer un bon produit sain et sûr, d'un produit vendant du rêve sur le packaging avec une liste INCI finalement décevante. Elles n'en voudront pas, et elles auront raison.


Aujourd'hui, peu de gammes de cosmétiques sont adaptées aux soins des personnes sous chimiothérapie, et proposent des produits étudiés pour protéger et prendre soin correctement leur visage fragilisé, la peau du corps parfois qui démange, mais aussi des zones cutanées spécifiques comme par exemple, le cuir chevelu, les ongles...

Mais diverses solutions au naturel sont à disposition des professionnels ...


Lorsque les cheveux tombent pendant les traitements, le cuir chevelu devient plus sensible. Privilégier les huiles végétales, les baumes ou macérâts floraux apaiseront cette zone fort sensibilisée, et la protègeront lors de la pause d'une prothèse capillaire.


Pour ce qui est des ongles, c'est une problématique souvent rencontrée lors des chimios, beaucoup de sensibilité voir même de douleurs, sans parler des pathologies diverses sur cette zone.

Des vernis aux formules sans actifs et ingrédients toxiques bien évidemment, enrichis en silice pour renforcer l'ongle, et donner de la couleur et de la féminité à ces femmes en besoin d'être cocooner.

Attention à bien favoriser les teintes très foncées en cours de traitement !

Les tons pastels ou clairs ne seront pas du tout recommandés et laisseront place au noir, cerise, pourpre…afin de bien protéger les ongles des UV .


Maitriser les besoins de cette clientèle spécifique en institut est malheureusement de nos jours nécessaire ( le nombre de cas ne cessant d'augmenter) afin de prendre en charge ces clientes convenablement dans un contexte non médical, que volontairement elles recherchent!

Connaitre donc les protocoles de prise en charge possibles et adaptés, est recommandé afin de leur apporter l’expertise et la douceur dont elles ont besoin.




Mais attention, en rien l'esthéticienne ne remplacera une socio-esthéticienne, spécialisée dans ce domaine. 2 rôles distincts pour 2 profils de clientes totalement différents qui ne recherchent pas la même approche et n’ont pas les mêmes besoins!


Vous l'aurez compris, une esthéticienne participe désormais à leur accompagnement dans cette période de leur vie, pour les soulager, les sublimer, les aider à faire face aux modifications corporelles et leur apporter confort et réconfort avec des techniques de relaxation et de lâcher prise.


Belle et délicate mission. A honorer avec professionnalisme en étant formé et en respectant les faisabilités , recommandations et obligations de cette clientèle spécifique.



Sandrine Delerue- Blogueuse Green Beauty Formation Et Jennifer GRIMALT Fondatrice de Green Beauty Formation

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout